J’ai mal au genou: le syndrome de l’essuie-glace

J’ai mal au genou: le syndrome de l’essuie-glace

J’ai pas toujours aimé courir mais là ça fait quelques années que j’adore ça. Et depuis que je suis à Bali il n’y a pas une semaine qui passe sans quelques joggings sur la plage au coucher de soleil. J’en parlais d’ailleurs dans cet article et présentais les meilleurs endroits où courir à Bali.

Je cours beaucoup donc, et uniquement sur le plage. Le hic c’est que j’ai depuis 1 mois une douleur sur le côté extérieur du genou gauche et que cette douleur apparaît à chaud donc après quelques dizaines de minutes de course. Une espèce de frottement sur l’extérieur du genou qui me fait très mal.

Cette petite saloperie s’appelle le syndrome de la bandelette ilion-tibiale, communément surnommé syndrome de l’essuie-glace, et autant dire qu’il est très connu chez les runners.

Les causes de l’essuie-glace

Est dû principalement à un kilométrage trop important (surentraînement), à une course sur route bombée (ou terrain escamoté comme une plage par exemple), à un entraînement en côte ou en descente, à des chaussures usagées ou à des problèmes de pieds.

Les symptômes

Douleur d’apparition progressive, à partir d’un certain kilométrage (donc pas nécessairement à froid) du compartiment externe du genou.

• Ressentie comme une brûlure, la douleur se manifeste à la manière d’un arc douloureux au cours de la foulée.

• A la longue, le runner ne peut plus poursuivre son effort (mais la douleur s’estompe après quelques heures de repos).

• S’il n’est pas pris en compte et soigné, le syndrome de l’essuie-glace apparaît de plus en plus précocement durant l’effort et finit par imposer l’arrêt total de la pratique du running.

L’article vous plaît? Partagez-le avec vos amis, suivez-moi sur Facebook et surtout laissez un commentaire tout en bas de cet article. J’y réponds volontiers et ça fait parfois avancer le Schmilblick. 

Le traitement

Selon Dominique Poux, l’un des grands spécialistes français de la traumatologie du sport, cette tendinite du genou est une affection banale. Mais elle se révèle également tenace. Il est donc impératif de la soigner en profondeur grâce aux techniques suivantes :

– Repos sportif – Glaçage local – Physiothérapie (massages et ultrasons ou courant antalgique effectués chez un kiné) – Etirements du fascia lata – Anti-inflammatoires par voie orale

Les infiltrations de dérivés cortisoniques sont souvent très efficaces, assure le Dr. Poux. Qui insiste aussi sur la nécessité de changer de chaussures et sur l’éventualité d’une prescription d’orthèse plantaire (semelles qui comprendront essentiellement une bande pronatrice pour soulager la face externe du genou).

Enfin, quel que soit le traitement, la reprise du running doit toujours être progressive après un syndrome de l’essuie-glace. La prévention d’une récidive reposant sur la pratique régulière d’étirement du tendon.

Et vous alors?

C’est quoi votre remède pour traiter ce problème? Moi pour l’instant un glaçage local après chaque course et 2-3 jours de repos me font beaucoup de bien.

Et si tu donnais ton avis?



Translate »
Merci pour le partage. Pensez également à me suivre sur Facebook