6 erreurs que fait chaque surfeur débutant

6 erreurs que fait chaque surfeur débutant

Surfer c’est vraiment difficile.

En étant skater ou snowboarder on se dit que le surf ça va être easy. C’est juste un autre sport sur une planche non?

Et ben non! C’est un sport (si ce n’est le sport) le plus difficile que j’ai essayé. Même après des mois de pratique on a un niveau à peine moins à chier qu’au début.

Cependant, quand on arrive à chopper une vague comme il faut, c’est un kiff total et un énorme sourire sur le visage. Et c’est pour ça qu’on revient jours après jours.

Et comme on a tout débuté un jour ou l’autre, voici une liste des 6 erreurs que chaque débutant fait.

1. C’est pas si difficile que ça le surf

Vous avez donc booké votre premier cours. Genre mega motivé, vais me prendre des vagues à la Kelly Slater. En quelques jours je maîtrise. Le surf c’est easy, je fais déjà du snowboard et de skate. Finger in the nose quoi.

La réalité, vous allez passer des heures dans l’eau à n’essayer que de rester stable allongé sur votre board en mousse. Vous allez prendre des vagues qui ne sont pas des vagues, le tout sur une planche de la taille d’un paquebot.

L’article vous plaît? Partagez-le avec vos amis, suivez-moi sur Facebook et surtout laissez un commentaire tout en bas de cet article. J’y réponds volontiers et ça fait parfois avancer le Schmilblick. 

2. Essayer d’apprendre le surf sur une shortboard

C’est une erreur que j’ai fait et je m’en mors les doigts. Après 4-5 sessions sur une board en mousse (la honte!), je suis parti direct acheter une shortboard (6.8″) au magasin du coin. Soit disant selon le vendeur c’était LA board qu’il me fallait pour bien débuter. J’ai donc passé beaucoup de temps dans l’eau sans résultat et avec de mauvaises habitudes. Mon take off est pourri et avec peu de swell impossible de chopper des vagues. Je partais donc chercher de plus grosses vagues et je rentrais chaque fois à la maison en me prenant branlées sur branlées.

Ce n’est que lorsqu’un ami m’a dit qu’il fallait que je reprenne les bases sur un longue board que j’ai vraiment commencé à progresser. Il m’a prêté une 8.2″ depuis une 10 aines de jours et je vois mon niveau progresser. Alors oui, entrainez-vous au maximum sur une longue bord en mousse, et une fois que vous vous sentirez à l’aise prenez une board un peu plus courte, quitte à la louer le temps que vous progressiez.

3. Ne pas avoir de leash

Le leash est la corde accrochée à l’arrière de la planche et sur votre jambe arrière. Alors quand on apprend sur de petites vagues on se dit peut-être qu’on a pas besoin de leash. C’est alors que vous faites un wipe out et que votre planche file finir sa course sur la tête d’une chinoise en train de faire trempette. C’est balo (et ça fait mal!) (bon, la chinoise a sûrement un masque intégrale pour ne surtout pas bronzer, ça amortit peut-être aussi les chocs)

4. Pagayer jusqu’au peak et ne pas savoir comment revenir

HelpUne fois que vous maîtrisez les vagues blanches (celles qui sont déjà cassées), vous vous dites sûrement “il faut que j’aille voir au peak là où les vagues cassent). Vous êtes chanceux, vous pagayez comme un malade entre 2 sets et arrivez finalement au peak, l’eau est calme, vous vous asseyez sur votre planche à côté des autres surfeurs, vous essayez de ne pas perdre l’équilibre et tomber à l’eau comme une merde et vous regarder la houle arriver. Et là vous avez l’impression d’avoir découvert le paradis.

Oui mais sauf qu’il faut ensuite rentrer à la plage. Et c’est là qu’arrivent des gros sets de vagues qui n’avaient pas l’air si grandes que ça vu de loin mais qui, une fois devant, sont énormes. Problème, vous êtes juste derrière le peak, en pleine zone d’impact. Vous pagayez comme un malade, passez tout juste la vague et sentez un vent énorme vous balayer la figure. Aie, c’était moins une. Donc retour dans la zone d’attente, et là ce sont les courants qui vous tirent au large, l’eau est plus foncée, on commence à flipper. “Bon allez, assez jouer, vais rentrer prendre des vagues blanches moi”. En pagayant direction la rive arrive un gros set. Ah merde, ça semble énorme, vous avez les choquottes grave. Et vous avez aucune idée de comment prendre cette vague…

Boum!

5. Tomber sur les locaux

La chose que les locaux détestent encore plus que les écoles de surf ce sont les débutants qui leur arrivent sur la gueule. Imaginez, vous adorez faire du vélo dans votre pays et il y a une très belle route sur laquelle vous roulez tout les jours. Elle n’est réservée qu’aux vélos et vous y êtes vraiment tout les jours. Soudain un jour vous rencontrez sur votre route plein de débutants qui savent tout juste rouler et qui vont dans tout les sens, de plus certains d’entre eux vous roulent dessus. Enervant non?

Alors c’est plus ou moins la même chose en surf. On vient surfer chez les locaux, c’est leur vague (enfin, c’est relatif ça) et c’est chez eux. Comme partout, montrez leur du respect et renseignez-vous sur les règles de priorités ou de sécurité avant d’aller à l’eau.

6. Ne pas waxer votre board

Ben oui, à quoi ça sert de waxer ma board aujourd’hui? Je l’ai déjà waxé il y a 3 jours et il en reste pas mal dessus. En plus c’est chiant à faire. Alors hop, départ à l’eau. Et c’est à la première vague que vous constaterez lors de votre appui des mains que juste là, ben il n’y avait plus de wax, que le planche est glissante et que ma fois, vous venez de vous manger la planche dans les dents.

Agrfff, ça fait mal.

Et vous alors?

C’est quoi vos plus belles gamelles / histoires de débutant? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Et si tu donnais ton avis?



There are 2 comments

Add yours

Comments are closed.

Translate »
Merci pour le partage. Pensez également à me suivre sur Facebook