Nyepi à Bali: Le nouvel an balinais

Nyepi à Bali: le nouvel an balinais

J’ai vécu un truc assez mémorable à Bali et je me devais de vous en parler: le nouvel an balinais, aussi appelé Nyepi. C’était une magnifique expérience, tant le défilé le soir avant que la journée de silence le lendemain. L’occasion de rester à la maison, de parler, d’être tranquille.

Mais qu’est-ce que c’est que le Nyepi. (Non non, pas le yeti). Voici ce qu’en dit mon ami Wikipedia:

Nyepi  à Bali“Le Nyepi est le nouvel an balinais, basé sur le calendrier Saka. Il s’agit d’une journée de silence, de jeûne et de méditation. Le Nyepi est précédé la veille par les processions des Ogoh-Ogoh. 

Les Ogoh-ogoh (ou Ogoh-ogog) sont des statues destinées à être exhibées lors de processions organisées la veille du jour du Nyepi.

Les Ogoh-ogoh ont la forme d’êtres mythologiques, pour la plupart des démons. Lors des préparatifs, les banjar (association communautaire d’un quartier ou d’un hameau) rivalisent de créativité fondée sur l’hindouisme balinais, pour concevoir ces monstres géants de papier mâché peint. Selon les enseignements hindous, les Ogoh-ogoh personnifient le Bhuta-Kala, c’est-à-dire la nature et son pouvoir destructif. Le but de ces défilés est de purifier l’environnement naturel de tout polluant spirituel émis par les activités des êtres vivants (surtout celle des humains).

L’article vous plaît? Partagez-le avec vos amis, suivez-moi sur Facebook et surtout laissez un commentaire tout en bas de cet article. J’y réponds volontiers et ça fait parfois avancer le Schmilblick. 

Dans l’après-midi, des offrandes sont déposées aux principaux carrefours routiers pour attirer les esprits malins. A la nuit tombante, les Ogoh-ogoh montés sur des supports en bambou sont promenés à travers villes et villages, le plus bruyamment possible avec l’aide toutes sortes d’accessoires (casseroles, marmites, gongs, etc.). À l’issue des défilés, les monstres finissent en principe brûlés. Il y a donc du monde partout en ville, ça danse, ça joue de la musique. Vraiment super sympa.

Nyepi: sky full of stars

Ciel observé pendant la nuit de Nyepi

Le jour du Nyepi, le silence est observé durant 24 h à partir de 6 heures du matin. La journée est réservée à la méditation et les démons ne doivent pas être tentés par un retour auprès des humains, ce qui impose certaines restrictions : peu de lumière visible, pas de travail, pas de divertissement, pas de déplacement ; et, pour certains, le jeûne et le silence total. Le jour du Nyepi, les lieux habituellement animés sont déserts, on n’entend ni la radio ni la télévision, et on observe peu de signes d’activité même dans les maisons. Les seules personnes visibles hors des maisons sont la Police du Tourisme et les gardes traditionnels, connus sous le nom de pecalang, qui patrouillent dans les rues pour veiller au respect des coutumes et à la sécurité.

Bien que Nyepi soit avant tout une fête hindoue, les balinais non-hindous observent ce jour du silence par égard pour leurs concitoyens. Même les touristes sont invités à rester à l’hôtel. Les institutions sont fermées toute la journée, y compris l’aéroport international de Bali. Les dérogations ne sont accordées qu’aux véhicules d’urgence médicale.”

Nyepi à Bali

Défilé Ogoh-Ogoh précédent Nyepi

C’est assez marrant de le vivre, surtout pour la partie nuit. Toutes les lumières sont éteintes partout, il n’y a pas un bruit. On avait de la lumière allumée chez nous, les surveillants du banjar sont gentiment venu nous demander de les éteindre.

Bref, une chouette expérience à vivre, mais l’année prochaine on ira à Gili pendant cette période (pas de Nyepi là bas, mais au contraire des soirées techno sur la plage en l’honneur du Nyepi) 🙂

Et si tu donnais ton avis?



Translate »
Merci pour le partage. Pensez également à me suivre sur Facebook