Les différents visa pour visiter Bali

Les différents visa pour visiter Bali

Ils sont nombreux les articles qui expliquent les différents visa pour venir à Bali et il est vrai que ça peut parfois être un vrai casse-tête pour savoir quel visa faire (et quand). Voici donc un très bon article que j’ai légèrement remanié. Article trouvé sur la gazette de Bali.

Depuis le 1er février 2004, l’entrée sur le territoire indonésien, qu’elle soit à des fins touristiques, d’affaires ou pour une longue durée est subordonnée à la délivrance d’un visa.

Visa on Arrival

S’il s’agit d’un séjour touristique, le visa délivré à l’arrivée ne pourra pas excéder 30 jours (à compter du jour d’arrivée). Il peut être reconduit une seule fois pour une durée de 30 jours (prix 700’000 rp). Son coût est de 25 dollars. Si le séjour doit excéder 30 jours, le visa doit obligatoirement être obtenu avant l’arrivée en Indonésie.

[Mise à jour 6 juillet]

Depuis le 3 juillet, le visa on arrival coût désormais 35 USD au lieu des 25 USD habituels.

L’article vous plaît? Partagez-le avec vos amis, suivez-moi sur Facebook et surtout laissez un commentaire tout en bas de cet article. J’y réponds volontiers et ça fait parfois avancer le Schmilblick. 

Visa Business

S’il s’agit d’un séjour d’affaires, le visa « business » est accordé pour 6 mois, c’est-à-dire : – D’abord pour 60 jours. – Ensuite par période de 30 jours renouvelable 4 fois. Moyennant les justificatifs suivants : – Une lettre d’invitation d’un « sponsor » indonésien, c’est-à-dire d’un chef d’entreprise local. – Une lettre de mission d’affaires émanant d’une entreprise ou d’un commerçant du pays d’origine. – Des formulaires dûment remplis. Son coût : 40 euros depuis la France. Il faut donc, avant l’expiration des 60 jours, présenter le passeport aux services de l’immigration dont dépend votre adresse de résidence afin d’obtenir une extension. En pratique, il convient de remplir un dossier (à retirer à la caisse contre 11000 Rp) dans lequel seront indiqués l’identité du demandeur, son adresse, sa situation familiale. Y ajouter une lettre du sponsor indonésien accompagnée des justificatifs d’identité et de raison sociale. Le passeport muni du nouveau « visa business » pour 30 jours est restitué quelques jours après. Coût officiel de l’extension : 250000 Rp. Les 3ème et 4ème extensions sont un peu plus longues et lourdes en formalités puisqu’il faut joindre au dossier une autorisation émanant du département local du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme. Coût officiel : 300’000 Rp. Il existe deux modalités de visas « business » : Le SIMPLE : il implique pendant toute sa durée de rester sur le territoire indonésien sous peine d’en perdre le bénéfice. Le « MULTIPLE ENTRY » : il permet à son titulaire de voyager hors du territoire. Un tel visa suppose de requérir au préalable une autorisation des services de l’immigration de Jakarta. La législation a changé récemment et impose désormais à son titulaire de quitter effectivement le territoire avant l’expiration des 60 jours, puis tous les mois. Son coût est de 100 euros. Si le titulaire du visa « business » est accompagné de sa famille, le conjoint ou concubin non commerçant et les enfants obtiennent un visa dit de « suivi de famille » qui s’apparente au visa « sosial budaya », délivré dans les mêmes conditions et modalités.

Le Visa Sosial Budaya

Le VKSB, communément appelé « sosial budaya » est quant à lui délivré pour des séjours à des fins sociales et culturelles. Il ne permet pas d’exercer une activité professionnelle. Il est valable lui aussi pour 6 mois dans les mêmes conditions et modalités, cependant le sponsor dans ce cas est un établissement scolaire, une université ou toute autre personne implantée en Indonésie. Différents agents à Bali vous peuvent vous fournir facilement une lettre de sponsor et s’occuper des démarches administratives une fois sur place.  Le prix est de 500’000 rp pour les 2 mois (+80 dollars de Singapour pour le faire à Singapour). Les extensions coûtent 600’000 pour les 3ème et 4ème mois, 700’000 pou rles 5ème et 6ème mois.

KITAS, KITAP

S’il s’agit d’une installation professionnelle de longue durée, deux types de visas sont proposés : le KITAS puis le KITAP. Le premier permet d’acquérir une carte de séjour (kartu ijin) provisoire (terbatas). Il faut être employé par une personne physique ou morale indonésienne et obtenir l’autorisation préalable de l’immigration de Jakarta. Il est valable UN an et reconductible 4 fois moyennant le paiement annuel d’un impôt fixé actuellement à 1200 dollars et des frais de dossiers. Le second dit KITAP peut être sollicité une fois que le KITAS est expiré. Il permet l’obtention d’une carte de séjour permanent, c’est-à-dire pour 5 ans reconductibles. Le titulaire de ces visas devra acquitter une taxe de 1’000’000 Rp (fiskal) s’il sort du territoire. Un KITAS peut également être attribué aux époux de ressortissants indonésiens dans les mêmes conditions que celles citées plus haut. Toutefois, ils ne pourront pas exercer d’activité professionnelle, mais ils n’auront pas non plus à payer les 1200 dollars de taxe annuelle.

Visa retraité

Il existe enfin un visa « pensiun » ou visa de retraite. Il faut être âgé de plus de 55 ans et justifier de ressources suffisantes. Les demandes de visas se font auprès des ambassades ou consulats indonésiens. L’arrivée en Indonésie doit se faire dans les 90 jours qui suivent la délivrance du visa.

A défaut, ce dernier est caduc. Aucun visa n’est reconductible sur place. Toutes les formalités d’obtention de visas peuvent être accomplies par vous-même, votre sponsor ou un agent, dans ce dernier cas moyennant bien entendu des honoraires (plus ou moins 500 000 Rp par exemple pour un visa business). A noter enfin que tout dépassement de date de visa est sujet à une amende actuellement de 20 dollars par jour de retard.

Et si tu donnais ton avis?



Translate »
Merci pour le partage. Pensez également à me suivre sur Facebook