Le nord de Bali: Lovina et ses alentours

Dans mon voyage vers le nord, je me suis arrêté au temple Ulun Danu Bratan (article à lire ici). Je ne voulais pas m’arrêter en si bon chemin (en même temps je vais au nord et je suis en plein centre…), donc je file tout droit (enfin tout droit, c’est plutôt droite gauche, droite gauche que je file, mais bon, passons).

Mon ami Google m’indique une jolie petite route qui longe les 2 lacs et va (apparemment) droit sur Lovina (en passant par Munduk). J’ai confiance en mes amis, en même temps j’ai pas le choix, pas de panneaux de signalisation ici, je fonce!

Ca monte (de nouveau) et j’arrive assez haut. De la j’ai une très belle vue directe sur les 2 lacs. Malheureusement le brouillard s’est levé mais ça donne un côté mystique à la chose. J’aime bien.

L’article vous plaît? Partagez-le avec vos amis, suivez-moi sur Facebook et surtout laissez un commentaire tout en bas de cet article. J’y réponds volontiers et ça fait parfois avancer le Schmilblick. 

Je suis patiemment les indications de mon GPS mais au bout d’un moment je m’arrête et j’engage une discussion sérieuse avec lui: “Mais c’est quoi ce chemin que tu m’indique bord***?” En effet, je suis au beau milieu de la jungle, sur une piste de terre pleine de trous et je suis sûrement le seul blanc à des kilomètres à la ronde. Bon, on papote un peu, on expose nos arguments et au final (encore une fois j’ai pas vraiment le choix), je reprend ma route sur les conseils de mon ami.

Heureusement que je faisais la route en plein jour, car déjà que c’était flippant parfois, j’ose pas imaginer la sensation de nuit. Après la traversée de plusieurs villages, dont Munduk qui est vraiment très joli et vaut apparemment la peine d’y passer une nuit, j’arrive sur la route principale qui mène à Lovina. Ouf !

Lovina

Alors Lovina c’est comment dire, calme! En bon touriste j’arrive à la plage principale (Lovina Beach), paie le fameux droit d’entrée (2’000 rp), parque mon scooter et déboule sur la plage. Belle plage de sable foncé. J’avais lu quelque part que c’était une plage de sable volcanique, je m’attendais donc à voir du sable noir, plus noir que la plage d’Echo Beach à Canggu par exemple. C’est pas vraiment le cas, le sable est foncé, la plage assez jolie, il y a plein de bateaux échoués sur la plage. J’ai pas fait 50 mètres qu’on m’a déjà proposé un hôtel, un tour snorkling, une visite des dauphins (ça se visite les dauphins? Ah oui, ici ça se visite, par groupe de 100 amassé autour des dauphins) et diverses activités. Bref, le commerce du tourisme est partout. Une chose me marque cependant, ce sont les gens. Depuis mon départ de Ulun Danu Bratan, j’ai croisé plein de locaux. A chaque fois c’était un “hello” au passage, un grand sourire, quand je me suis arrêté c’est “where do you come from?”, “where do you go?”. Tout cela sans intérêt aucun, juste l’envie de parler avec quelqu’un qui n’est “pas d’ici”. Ca fait vraiment chaud au coeur de voir à quel point les gens sont gentils ici. Rien à voir avec le “touriste business” de Kuta et de ses alentours.

Je cède finalement pour un bungalow sur la plage, avec piscine et air climatisée (Astina hôtel) le tout pour 300’000 rp la nuit avec petit-déjeuner. Chambre propre, assez grande. Parfait. Le lendemain je décide d’aller visiter les hot spring Air Banas.

Hot Spring Air Panas

A 15 min en scooter de Lovina, je passe la matinée aux bains. Bon alors soyons clair, ce ne sont pas les bains de Saillon. Premièrement car ceux d’Air Panas se trouvent au milieu de la jungle (+1 point pour Air Panas), deuxièmement car ils sont petits (+1 point pour Saillon) et honnêtement l’hygiène laisse vraiment à désirer (+1 point pour Saillon). J’avoue que je m’attendais à autre chose, peut-être un peu plus impressionnant. Il s’agit d’un carré d’eau chaude, avec une 10 aines de fontaines qui sortent d’un masque inquiétant. L’eau est apparemment riche en soufre et offre des vertus thérapeutiques. Mouaif.

Alors bon ok, on va sûrement me traiter de touriste européen coinsosse du fion, je prends. Mais J’ai pas trouvé le petit truc qui fait le trick ici, je passe mon tour, une autre fois peut-être. Pour les autres, venez, regardez, tester, et faites vous votre propre avis.

La cascade de Git Git

A 20 minutes de Lovina direction la jungle et la montagne se trouve la cascade de Gitgit. Il faut monter assez haut et la route pour y arriver est vraiment cool. Large, plate, sans trous (assez rare) et au milieu de la forêt. Autant dire que je me suis fait plaisir en scooter. Arrivée donc dans un tout petit village (avec une toute petite pancarte Gitgit waterfall), j’ai même failli la louper.

Commence alors une longue promenade à travers la jungle, les rizières, et malheureusement aussi des dizaines de magasins qui vendent plus ou moins tous la même chose. La promenade est sympa, bien que assez longue quand il s’agit de rentrer. Bref. Au bout du chemin, la cascade (ben oui hein, on est tout de même venu ici pour ça). Il paraît que c’est la plus grande cascade de Bali (je crois le “il paraît” sur parole) et c’est très beau. Perdu au milieu de la végétation, cette trombe d’eau qui se déverse est impressionnante. Pas grand chose à faire si ce n’est balancer quelques selfies avec la cascade, se reposer un peu et départ. Cascade Git Git: check !

Je décide alors de (re)prendre mon scooter et de partir visiter Tulamben et Amed, et ensuite de partir aux îles Gili.

Et si tu donnais ton avis?

7.7
Ca vaut la peine de s'y arrêter 2 ou 3 jours

Good Things

  • Le sourire et la gentillesse des Balinais
  • La beauté de la nature
  • Se reposer et prendre du bon temps

Bad Things

  • Peut-être un peu calme pour certains

The Breakdown


C'est rigolo?
5
C'est bon marché?
9
C'est authentique?
9



Translate »
Merci pour le partage. Pensez également à me suivre sur Facebook