Le marché de poissons à Jimbaran

Le marché de poissons à Jimbaran

Mon premier article sera au sujet du marché de Jimbaran, situé à une vingtaine de minutes de Kuta. C’est un immense marché aux poissons, où toutes les familles de pêcheurs locales vendent leurs précieux butins à très bon prix. Attention aux cœurs sensibles, la notion d’hygiène y est des plus sommaire et la fraîcheur des poissons pas toujours garantie.

Repérer le poisson frais

Bali Jimbaran Fish MarketVoici quelques trucs pour repérer les poissons frais : relevez les branchies, si elles se déploient tel un éventail, vous avez beaucoup de chance ! C’est un poisson qui a respiré il n’y a pas si longtemps. La deuxième chose à faire est de lui palper l’estomac, il doit être mou et tendre, au contraire s’il est dur et rigide, c’est que le poisson a connu sa dernière heure il y a déjà quelques jours. La dernière et la plus facile des vérifications: l’oeil. Il doit être bien rond et transparent.

Les variétés de poissons sont nombreuses, vous y trouverez des thons frais pour 20’000.- Rp/kg (moins de 1,50 euro/kg), les snappers rouges ou blancs 35’000Rp/kg, les mahimahis 30’000Rp/kg, les calamars de toutes les tailles entre 25’000 et 40’000Rp/kg et les gambas de toutes les tailles entre 80’000 et 160’000Rp/kg.

Manger sur place

Une fois que vous aurez bien choisi votre poisson, il ne vous reste plus qu’à le cuire ou le ramener chez vous. Je vous recommande de le manger sur place. Pour se faire, vous avez deux choix ; les plus téméraires feront comme moi et les plus trouillards choisiront la deuxième solution.

Jimbaran Bali manger sur la plage

Commençons par la plus soft, la deuxième ; tout au long de la plage où se trouve le marché du poissons, vous trouverez des dizaines et des dizaines de restaurants qui proposent de vous faire cuire votre poisson au grill ou à la vapeur et pour 50’000Rp/kg, avec ça vous aurez du riz et des légumes, une belle table avec une jolie nappe face à la mer. Avec un peu de chance et si c’est le soir, vous aurez même un groupe de banjo, pousseur de chansonnettes, qui vont vous chanter les ballades classiques en mode phonétique. Oui oui, je dis bien phonétique, car aucun des chanteurs ne parle ni anglais ni espagnole, à mourir de rire entre nous soit dit. Notez aussi que tous ces restaurants proposent eux même du poisson plus ou moins frais 🙂 les grillades sont parfaitement exécutées, la marinade d’ail et de piment est délicieuse et tous les accompagnements super bons.

Passons maintenant à l’autre solution, beaucoup plus aventurière, mais extraordinaire de par sa simplicité. Adjacents au marché du poisson, vous trouverez des petits commerces, « commerce étant un bien grand mot » dans ce cas-là. C’est des sortes de grills ambulants, ou n’ayons pas peur des mots « taudis », qui proposent de vous griller le poisson, moyennant quelques Rupiah. Ben croyez moi ou pas, la première fois, j’ai failli tourner de l’œil. Le monsieur a pris mon poisson frais que je m’étais donné beaucoup de mal à choisir, et l’a étalé sur un plan de travail qui était aussi la demeure de millions de mouches, le tout dégoulinant d’entrailles de poissons précédents, et quand je pensais qu’on venait d’attendre le summum du dégoutant, il prend mon poisson plus si frais et le plonge dans une eau brunâtre pour le rincer. Si avant, tourner de l’œil était une option, là ça ne l’était plus.

À ce moment-là, je suis accompagnée de deux amies locales balinaises qui me rassurent, mais s’inquiètent quand même pour moi. Peut-être leur avais-je donné la fausse impression d’avoir fait la guerre du Viêtnam?

L’article vous plaît? Partagez-le avec vos amis, suivez-moi sur Facebook et surtout laissez un commentaire tout en bas de cet article. J’y réponds volontiers et ça fait parfois avancer le Schmilblick. 

Manger sur la plage à Jimbaran Bali

Quelques minutes plus tard, un plateau de grillades arrive, ah oui, j’ai oublié de vous dire qu’il n’y a pas de nappe dans cette option-là, à peine une table de fortune où les gens arrivent avec leurs propres couverts, moi qui n’avais pas prévu mon coup, se sera avec les doigts. Et bien croyez-moi ou pas, c’est le meilleur poisson que j’ai mangé de ma vie, j’ai acheté quelques citrons verts, qu’une petite dame vendait dans son chariot ambulant juste à côté, OK, je l’avoue, au début, je pensais tuer les germes avec, mais le goût poivré et rafraîchissant du citron vert avec la marinade d’ail et de piment conférait au tout le plus incroyable des goûts.

Il paraît que la cuisson du poisson est la plus difficile à exécuter, ben allez dire ça à ces types avec leur look rock&roll (style sorti d’after à 8h du mat). Les doigts dans le nez, ils font ça naturellement et parfaitement bien. L’expérience sûrement ! Si vous êtes comme moi, un peu porté sur la boisson, une bonne Bintang « large » (achetée à la voisine commerçante à côté) et vous aurez atteint le nirvana du goût et de l’ivresse, au plus proche des coutumes et des habitudes des Indonésiens.

Et si tu donnais ton avis?

8.3
Une vraie expérience à faire à Bali

Good Things

  • Bon rapport qualité / prix
  • C'est super local
  • C'est vraiment délicieux

Bad Things

  • L'hygiène est vraiment sommaire (et je suis gentille)

The Breakdown


C'est rigolo?
6
C'est bon?
10
C'est bon marché?
9



Translate »
Merci pour le partage. Pensez également à me suivre sur Facebook